Ecole – Projet pédagogique


L’école éveille les consciences à la recherche de ce qui est Vrai, Bon et Beau.

1.Une formation intellectuelle classique de qualité

 La première mission de l’école est de bien apprendre aux enfants à lire, écrire et compter.

Apprendre à lire, écrire et compter à ses élèves.

Raison d’être de l’école primaire, ces apprentissages fondamentaux sont le socle sur lequel repose toute la formation ultérieure. Leur acquisition constitue l’objectif majeur de la formation intellectuelle.
C’est pourquoi les cours de français et de mathématiques sont donnés tous les matins lorsque l’enfant est dans sa capacité maximale d’attention pour apprendre.

Donner le goût de la culture.

L’école attache une grande importance à l’enseignement d’une culture générale.

Chaque semaine, les cours d’histoire, de géographie, de sciences, d’anglais et d’art sont donnés l’après-midi. Ils permettent aux élèves de mieux comprendre le monde qui les entoure, d’éveiller leur curiosité intellectuelle, de développer leur esprit critique, et de les sensibiliser au Beau.

Pour remplir cette double mission, l’école met en œuvre une pédagogie classique, c’est-à-dire :

  • analytique,
  • progressive,
  • exerçant l’habitude de la réflexion, de la mémoire, et de l’imagination,
  • ancrée dans le concret et le réel,

L’apprentissage des cours est contrôlé et noté régulièrement afin de vérifier l’acquisition du savoir.

Le maître est le pilier de la formation. Il a à cœur de faire progresser chaque enfant et de lui donner le goût du travail bien fait.

2.Une transmission vivante de la Foi et une instruction religieuse

 L’école de l’Espérance est une école catholique. Elle a aussi pour mission de transmettre aux enfants une Foi vivante et joyeuse.

L’objectif est de faire connaître et aimer Dieu aux enfants et de leur donner le désir de devenir des saints.

La vie quotidienne de l’école est vécue en référence aux valeurs de l’Evangile : sur les pas du Christ et des saints, les enfants apprennent à se respecter, à partager, à pardonner, à être généreux.

L’école s’attache à favoriser la relation à Dieu par la prière quotidienne dans chaque classe et le bénédicité.

 L’eucharistie est célébrée chaque trimestre par un prêtre des paroisses voisines. La prière du matin se fait de manière plus solennelle lors des fêtes religieuses.

L’instruction religieuse, enseignée à raison d’une heure par semaine, s’appuie sur le Catéchisme de l’Eglise Catholique. Elle porte sur les notions essentielles de la Foi catholique (les différents mystères de la vie chrétienne, les évangiles, les sacrements, les commandements de Dieu…) ainsi que sur l’Histoire Sainte.

 L’instruction religieuse est notée pour vérifier l’acquisition des connaissances et permettre à l’élève de connaître l’enseignement catholique.

 Pour les enfants non baptisés, cet enseignement est aussi obligatoire et fait partie de la culture chrétienne à connaître.

3.Une éducation humaine et morale solide

 L’école se donne enfin pour mission de contribuer à préparer des hommes et des femmes libres et responsables. Elle s’attache à la formation du caractère et des valeurs morales.

Elle cherche à développer notamment chez l’enfant :

  • Le sens de l’effort et de la persévérance
  • Le sens du devoir et du travail bien fait,
  • Le sens des responsabilités et du bien commun,
  • Le sens de l’amitié et de la parole donnée,
  • Le sens de l’honnêteté,
  • L’esprit d’obéissance et de discipline, le respect des personnes,
  • L’esprit d’équipe.

L’enseignement est adapté suivant les âges. Il se fait sous forme de dialogue chaque semaine et vise à faire comprendre aux élèves l’importance de règles morales pour le bien commun.

Un effort collectif est demandé chaque quinzaine pour apprendre à mettre en place les vertus dans sa vie quotidienne.

La pédagogie cherche aussi à encourager l’effort par la remise de bons points ou de médailles.

Des équipes interclasses sont organisées pendant toute l’année pour l’entraide et les services de ménage après le repas de midi sous la responsabilité de l’adulte référent.

4.Moyens utilisés

Les effectifs maîtrisés permettent aux enseignants d’être à l’écoute des besoins de chacun (une vingtaine d’élèves par classe maximum). Grâce à son statut hors contrat, l’école possède une liberté pédagogique pour assurer le socle de connaissance. Les progressions sont construites par l’équipe enseignante et sous sa seule responsabilité. Les matières fondamentales sont harmonieusement réparties au cours de la journée.

● Lecture et écriture

L’apprentissage de la lecture est basé sur la méthode Borel-Maisonny, qui est un apprentissage syllabique gestué. Il commence dès la maternelle par l’apprentissage des sons et de certaines associations simples (b-a-ba). L’apprentissage de l’écriture se fait en même temps que la lecture. Par la suite, les élèves poursuivent par des lectures suivies choisies dans des livres ou des textes littéraires de qualité.

● Français

L’acquisition de l’orthographe se fait par la pratique de plusieurs dictées par semaine. Les textes sont choisis pour élever l’esprit des enfants. Parallèlement, le maître donne des exercices d’analyse grammaticale et logique, de conjugaison et de grammaire. Les enfants apprennent également à composer de petites rédactions. Le travail de rédaction est progressif en fonction de l’âge. Les poésies sont hebdomadaires (pour l’entraînement de la mémoire et l’enrichissement du vocabulaire), avec le souci de faire apprendre de beaux textes.

● Mathématiques

 Les mathématiques sont enseignées suivant la méthode de Singapourhttps://www.methodedesingapour.com/niveaux/cp/. La pédagogie est très concrète. Elle s’appuie sur la manipulation et la schématisation. Leur étude développe la logique, le raisonnement (problèmes), la mémoire (calcul mental) et le soin (géométrie).

● Anglais

Les élèves de CM1 et CM2 sont sensibilisés à l’anglais à raison d’1h par semaine.

● Culture générale (4 à 6h/semaine)

L’enseignement de l’Histoire est chronologique. Les sciences naturelles développent la capacité d’émerveillement de l’enfant. L’art affine le sens du Beau. Selon les classes, les enfants peuvent être amenés à participer à une sortie scolaire ayant un intérêt pédagogique, en lien avec le programme (pas plus d’une sortie par période), ainsi qu’à une création artistique (pièce de théâtre et chorale).

  • Sport

L’enseignement du sport est donné toutes les semaines par l’enseignant. Il se pratique dans l’école. Des jeux sportifs collectifs interclasses sont proposés tous les jours lors de la récréation de midi. Ils visent à renforcer l’esprit d’équipe et l’intégration dans l’école.

Pour conclure, l’ensemble des moyens utilisés visent toujours à acquérir les bases solides des apprentissages fondamentaux en menant l’enfant vers le Vrai, le Bien et le Beau.